Le secret de la Botte de Nevers par Claude Carliez

L’intérêt pour la pratique des armes s’oriente depuis quelques décennies vers des disciplines d’origine étrangère. Bien que les termes « senseï » ou « maître » raisonnent souvent dans nos esprits comme un idéal de pratique lier à la culture asiatique, il existe dans notre hexagone de nombreux maîtres d’armes tout aussi compétent dans leur domaine.

Comme pour beaucoup d’entre nous, les films de cape et d’épée ont alimenté mon enfance et mon imaginaire. Si aujourd’hui la voie d’étude que j’ai choisie est bien différente de mes rêves de jeunesse, regarder des vidéos et reportages sur l’escrime médiévale occidentale sont quelques choses que j’apprécie. Ils offrent en outre un bon nombre de pistes de réflexion sur des principe que nous étudions dans nos écoles respectives.

S’il ne reste bien souvent que peu de documents historiques d’escrimes médiévales, obligeant des historiens à ouvrir des groupes d’étude et de recherches sur le sujet, l’escrime issue de la renaissance est l’une des seules écoles d’armes française dont la transmission orale s’est perpétuée jusqu’à aujourd’hui. A l’image des senseï que nous suivons et au-delà des livres, ces maîtres d’armes sont à la fois les médiateurs directs d’une partie de notre histoire et les témoins indirectes d’une époque révolue.

botte-nevers

La botte de Nevers

 

Claude Carliez et le secret de la Botte de Nevers

Chevaliers des arts et des lettres, promu au rang de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite en 2013, Claude Carliez fut, avec André Gardère, l’un des principaux acteurs qui installèrent l’escrime occidentale dans le septième art. Enseignant d’escrime sportive compétitive et artistique, président de l’académie d’armes de France mais aussi acteur et cascadeurs, il chorégraphia des scènes d’action, de cascades et duel à l’arme blanche dans de nombreux films tels que Cartouche, la trilogie Fantômas,  Le Bossu, Le Capitan, Les trois mousquetaires, La grandes Vadrouilles ou encore OSS 117.

Le capitan avec Jean Marias

Le capitan avec Jean Marais

Il y a quelques jours un ami a partagé une vidéo postée par sur la page facebook* de Jean Marais, tirée des bonus du DVD « Le Bossu ». Dans ce reportage Claude Carliez revient sur l’histoire de la Botte de Nevers et quelques principes régissant l’escrime sous Louis XV. Un moment nostalgique tinté d’anecdotes et éléments historiques, me rappelant ma première rencontre avec ce film mythique du cinéma français.

*la vidéo étant issue d’une page facebook, il est possible que pour y accéder vous ayez besoin d’être connecté à votre compte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s