L’esprit qui demeure : les guerriers d’aujourd’hui sont les exemples de demain

Alors que le confinement se profile chaque jour dans davantage d’états,  avec aujourd’hui pas moins de 34 pays ayant instaurés un confinement obligatoire et autres mesures préventives, chacun vit cet instant plus ou moins aisément. Que l’on vive en appartement, dans une maison avec jardin ou en campagne, tout le monde ne part pas sur le même pied d’égalité quant à l’acceptation sur le long terme de cette situation. Pour autant, nous nous devons de tenir bon, rester solidaire et montrer l’exemple.

Si l’épisode des réticences semble se diluer, j’aperçois avec tristesse nombre de personnes continuant à s’affranchir de toutes règles. Pire encore, lorsque celles-ci acclament ouvertement leur attitude sur les réseaux sociaux ne flattant que leur égo et se discréditant aux yeux de la majorité sans même s’en rendre compte.

Car oui, que nous acceptions ou non la situation, il est important d’être unis et solidaires. Non, nous n’avons pas le droit de transgresser les règles exceptionnellement établies pour le bien commun, encore moins de l’afficher. J’éprouve d’autant plus de déception, lorsque ce sont des budoka « confirmés » qui adoptent ce comportement. Force est de constater que nous ne sommes bien sûr que des hommes, dans nos plus belles fulgurances comme dans nos aspects plus sombres, quels que soient les grades que nous accumulons.

Les guerriers d’aujourd’hui sont les exemples de demain

Comme une partie de la population, j’ai la chance de pouvoir faire du télétravail. Bien sûr, c’est une situation loin d’être confortable lorsque votre profession n’est pas prévue à cet effet mais je ne suis clairement pas à plaindre. Je suis tranquillement au chaud, pouvant m’organiser du mieux possible pour remplir mes obligations tout en dégageant suffisamment de temps pour continuer à m’entrainer et travailler sur divers projets.

À l’inverse, j’ai la chance d’avoir une compagne qui ne cesse de me surprendre au quotidien et continue de travailler par choix et sentiment de responsabilité. Par choix car, en tant qu’auto-entrepreneuse, elle pourrait dire « stop, je reste à la maison » du jour au lendemain, par sentiment de responsabilité envers autrui car elle ressent davantage le besoin de continuer à fournir les habitants en aliments de premières nécessités et marchés locaux qui ont pu bénéficier de dérogation. Elle n’est pas médecin ou infirmière, elle n’est pas sur le front du domaine médical, mais prend le risque chaque jour de se voir contaminée pour les besoins essentiels d’autrui qu’en d’autres se pavanent tranquillement à l’extérieur se sentant au dessus de toutes règles de sécurité.

Château de Himeji

En ce sens, c’est à mes yeux une guerrière qui montre la voie de l’application des principes du budo au quotidien sans même n’avoir jamais mis les pieds sur un tatami. Mais, ce n’est pas la seule. Je pense notamment à l’ensemble des ceux qui vont chaque jour travailler au service de la communauté, de vos proches, amis, parents, grands-parents, enfants, etc. Personnels hospitaliers, commerçants, militaires, les divers agents du service public, la liste est longue… Mais également chaque personne respectant les règles de confinement lorsqu’ils ont la possibilité de rester à domicile.

Faire le choix de l’exemple et de l’exigence en toutes circonstances c’est permettre à autrui de s’élever. Enfreindre les règles c’est complexifier la tâche de ceux qui luttent à leur façon pour limiter la casse et permettre à chacun, vous compris, de reprendre le cours de sa vie normalement dans les semaines à venir.

Les guerriers d’hier sont l’exemple d’aujourd’hui. Les guerriers d’aujourd’hui seront l’exemple de demain…

 

L’esprit qui demeure

Ne pas pouvoir se rendre au dojo exceptionnellement, ne doit pas nous empêcher de continuer à cultiver et aiguiser nos apprentissages. Bien sûr, nul n’est parfait toutefois prendre la mesure de chacun de nos actes est à la portée de tous. Cultivons les forces du budoka au quotidien et ne nous laissons pas dépasser par nos sentiments qui, s’ils sont humains, ne rendent pas service à autrui. Accepter ses émotions, les appréhender pour agir avec justesse en toutes circonstances, n’est-ce pas là ce que nous propose les budo dans notre quotidien ?

À nous de faire en sorte de ne pas balayer d’un revers de main chaque élément que nous étudions, pour lesquels nous mettons temps d’énergie au quotidien. Sans cela, nous ne sommes finalement que des amateurs du dimanche qui jouons au samouraï le temps venu pour divertir notre quotidien.

« Si le chemin semble parfois long, austère et source de frustrations, les budō permettent le développement d’une intelligence corporelle fine et humaniste, accessibles à tous. Nul besoin d’être Goliath pour développer cet ensemble de compétences.

Cependant, ce n’est qu’au prix d’une exigence particulière envers nous-mêmes que nous pourrons développer l’ensemble des éléments que requièrent notre progression et un changement profond. Cette exigence associée aux budō, aujourd’hui remise en question, est un moteur incontournable pour celui qui souhaite dépasser le stade du vouloir être et s’inscrire dans la voie du budōka en devenir. C’est à la portée de tous.

Gardons toutefois à l’esprit que les budō ne sont pas de simples méthodes à appliquer à la lettre pour arriver aux résultats escomptés. Il s’agit de voies, recouvrant à la fois des méthodes d’apprentissage et d’une part d’exploration personnelle s’imbriquant comme des vases communicants qu’il nous ait donné d’abreuver. »


À lire en cette période: 

– « Transformer la contrainte en opportunité », ou comment appliquer les leçons de l’Aïkido au Covid19

– Une nouvelle vie, un pas après l’autre

– Covid19, sources d’informations, et lutte contre la désinformation

– Exercices physiques à domicile (ressources pour faire face au Covid19)

« Moi aussi j’ai peur », accepter ses émotions face au Covid19

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s