Magazine Yashima: Mushin… en kiosque le mercredi 23 janvier 2019

« Le moine bouddhiste, Bukkoku, écrivait :

« Bien que de toute évidence
Il ne puisse monter la garde
Dans les petits champs de montagne
L’épouvantail
N’est pas là en vain. »

Tout est ainsi. En montagne, les épouvantails placés dans les champs prennent l’apparence d’hommes armés d’un arc et d’une flèche. Les oiseaux et les prédateurs s’éloignent en les apercevant. Bien que ce personnage ne possède pas de cerveau, si le cerf s’en effraie et fuit, il a rempli sa mission, il n’a pas été créé en vain.
Ceci est un exemple du comportement des hommes qui sont arrivés au point ultime de leur Voie. Tandis que les mains, les pieds et le corps agissent, l’esprit ne s’arrête en aucun lieu, et l’homme ne sait pas où il est. Lorsqu’il atteint l’état où il est sans esprit, sans pensée, l’homme est arrivé au niveau de l’épouvantail des champs de montagne. ». Takuan Sōhō.

Ce court extrait, issu de la lettre Fudōchi shinmyōroku 不動智神妙録, écrit mystérieux de la sagesse immuable, adressée à Yagyū Munenori par Takuan Sōhō, n’est pas sans rappeler le concept de mushin 無心, que nous retrouvons régulièrement au sein des traditions martiales japonaises. Mu signifiant vide, et Kokoro signifiant cœur, cette notion tire sa source du zen et plus particulièrement de l’expression mushin no shin, penser sans penser, symbolisant l’atteinte d’un état d’éveil corporel et spirituel.

Version classique, disponible en kiosque mercredi 23 janvier 2019

Souvent traduit par esprit sans fixation, esprit vide ou encore sans intention, à l’inverse de son utilisation dans le langage populaire de l’archipel, désignant une personne sans cœur ou manquant de jugement, il est loin d’être évident d’avoir une idée claire de ce que recouvre réellement ce terme dans nos pratiques.

Quel sens revêt cette notion au sein des traditions martiales japonaises ? Que signifie réellement l’idée d’esprit sans fixation ou encore sans intention ? Qu’implique cet état d’éveil dans l’instantanéité de l’action ?

À travers les écrits des experts Baptiste Tavernier (Tankendo, Jukendo, Naginata), Areski Ouzrout (Karate), Patrick Roux (Judo) et André Cognard (Aikido), nous espérons que vous trouverez de nombreux éléments de réponse et réflexion :

Mushin, de la représentation du vide à la conscience sans fixation, par André Cognard
Mushin, un état modifié de conscience ?, par Areski Ouzrout
Mushin, une expérience optimale présente dans les sports de combats ?, par Patrick Roux
Mushin, esprit vide ou esprit plein?, par Baptiste Tavernier

Où se procurer le magazine?

Bien sûr le magazine sera disponible en kiosque dès demain, mercredi 23 janvier. Pour vous aidez à retrouvez les points de vente à proximité de chez vous, nous avons mis en place un onglet de recherche sur le site.

Vous pouvez également vous abonnez à la version classique ou sa version exclusive sur le site du magazine. Pour ce numéro exclusif, uniquement disponible sur abonnement, nous sommes heureux de vous proposer une nouvelle fois 12 pages supplémentaires avec de nombreuses photos exclusives au format A4 imprimées sur un papier haut de gamme, ainsi qu’une interview exclusive de Irie sensei, fondateur du Kokodo jujutsu.

Abonnez-vous au premier magazine sur la Culture et les Arts martiaux japonais

Version exclusive, disponible sur abonnement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s