Aïkido vs Karaté: qui est le plus efficace?

Il y a quelques jours j’écrivais ceux-ci sur le blog:

« Si le terme de réalité est aujourd’hui vendeur dans le monde du « marketing martial », il est une chose qui puisse définir à mes yeux cette notion, celle du tout possible, celle du non-cadre où tout existe, celle de la non-règle. Il est important de faire preuve d’humilité quant à nos capacités car toute personne ayant un jour eu l’occasion de pratiquer en compétition, monter sur un ring ou de se retrouver dans une situation de conflit en dehors du dojo, sait pertinemment que la réalité peut être sans limite mais en aucun cas certaine… Faire preuve d’ouverture et échanger avec autrui quelles que soient nos différences semble bien plus porteur que de se lancer dans de tels débats au risque de nous fourvoyer dans une pratique cléricale. »

S’il est clair que je mets un point d’honneur à garder une certaine ouverture vis-à-vis d’une quelconque école ou discipline, il est un fait que l’on ne peut ignorer: certaines d’entre elles sont bien plus crédibles que les autres, à commencer par l’aïkido… Et je ne dis pas cela parce que je suis « aïkidoka », la preuve en images:

Do you really think two committed martial arts practitioners would fight each other on the street? by Léo Rokas

Pour débuter ce mois d’avril j’ai choisi de partager avec vous cette vidéo sans prétention de Léo Rokas que j’ai trouvé pertinente. Si le titre est accrocheur, le contenu de la vidéo est simple, efficace et intelligemment amené. Nous cherchons bien trop souvent à nous comparer aux autres pratiquants alors que nos objectifs restent bien différents selon les écoles. Certaines sont destinées à la compétition sportive (et donc l’affrontement avec un adversaire issu du même milieu), d’autres intègrent une recherche d’efficacité vis-à-vis d’autres disciplines, certaines axent leur étude sur une situation d’agression (et donc la gestion du conflit face à une personne lambda et bien souvent non pratiquante) et plus rarement quelques enseignants intègrent cet ensemble à leur cheminement. Qui a réellement raison ou tort? La question restera certainement toujours en suspens, chaque forme d’étude possédant ses avantages et ses limites. Le tout est d’en avoir conscience, l’homme faisant bien plus la différence que la discipline.

Pour autant une chose est sûre, il y a de forte chance que, le jour où vous vous retrouviez dans une réelle situation de conflit, votre assaillant soit une personne n’ayant jamais mis les pieds sur le tatami et encore plus qu’il ne soit pas un pratiquant régulier… S’il paraît normal que cette question préoccupe les débutants, j’ai l’intime conviction que plus un élève avance dans la compréhension de l’étude plus ce questionnement s’estompe peu à peu pour laisser place à la pratique. Alors n’hésitons pas à laisser nos certitudes de côté et échanger ensemble quelles que soient nos expériences et nos disciplines 😉

En lisant la première partie de l’article, j’espère que vous n’avez pas réellement cru que je m’adonnerais à de telles polémiques 🙂

En vous souhaitant un beau premier avril 😀

 

Karaté and Aïkido, moment de fusion de nos pratiques avec mon ami Nicolas Lorber, enseignant de karaté, stage août 2016

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s