« Il existe à chaque fois au cours d’une attaque des instants de vulnérabilité » Tokitsu Kenji

Quel que soit l’art, le désir d’approfondir chaque élément au plus haut point existe. Dans les arts martiaux, cela se traduit généralement par l’envie constante d’atteindre une efficacité technique ultime. Si cet objectif est un moteur incroyable de recherche et d’entrainement, il est un fait que l’on ne peut ignorer, il n’existe pas de technique parfaite.

« Lorsqu’on attaque, la volonté d’attaquer précède le mouvement. C’est-à-dire qu’on projette d’abord sa volonté au point que l’on veut atteindre avant que l’attaque réelle parvienne. Ce décalage existe au cours du mouvement préparatoire à une attaque, qui apparaît aux yeux exercés de l’adversaire du deuxième stade comme un moment de vulnérabilité aussi bien en ce qui concerne la forme que la force de l’attaque. C’est-à-dire que, dans le trajet préparant une attaque lancée par son adversaire, il peut trouver aussi bien les points faibles de l’adversaire que des instants sans danger pour lui. Puisque chaque attaque passe ainsi par un trajet préparatoire (une sorte de vide), avant d’obtenir une efficacité réelle même lorsque les attaques sont enchaînées apparemment sans aucune interruption, il existe à chaque fois au cours d’une attaque des instants de vulnérabilité (de vide) qui forment comme des flux et des reflux.
Après l’instant très court d’efficacité de l’attaque, suit un instant relativement plus long pendant lequel le poing ou le pied se retire. C’est un moment d’attaque possible pour l’adversaire. Le déclenchement d’une nouvelle attaque permet d’y remédier, mais jamais complètement. Il subsiste donc toujours un instant de vulnérabilité après l’attaque. » Tokitsu Kenji, La voie du karaté , pour une théorie des arts martiaux japonais.

En relisant l’ouvrage de Tokitsu Kenji, je suis tombé sur cette citation, faisant écho à l’une de mes réflexions du moment: chaque technique possède des instant de vulnérabilité, que ce soit avant qu’elle n’ait complètement lieu, pendant ou juste après son exécution. C’est un point qu’il est important de prendre en compte, sans doute au cœur de l’étude, lorsque l’on cherche à se perfectionner. Nous sommes généralement tiraillés par l’envie de progresser, d’améliorer nos techniques, notre compréhension des principes et leurs mises en applications, mais paradoxalement nous n’atteindrons jamais un état de perfection dénué de failles.

Tokitsu Kenji

Tokitsu Kenji

Cependant tendre vers cet idéal reste central pour continuer d’avancer. S’il n’existe pas de technique ultime, surpassant toutes les autres, notre progression permet de gommer pas à pas les moments d’imperfections au point où un adepte d’un niveau inférieur ne décèlera aucune faille. Pour autant, un adepte de même niveau, voire d’un niveau supérieur, trouvera certainement des instants de vulnérabilité et son retour sera source de progrès. D’où l’importance d’échanger régulièrement avec des pratiquants de niveau égal ou supérieur. C’est l’un des éléments faisant la beauté de chaque art, cette capacité à tendre vers un idéal, sans doute inatteignable, source de perfectionnement tout au long de notre vie.

Ne jamais se reposer sur ses acquis

Lorsque nous atteignons un certain niveau, nous avons parfois tendance à nous satisfaire de notre travail en répétant machinalement nos techniques. Notamment lorsque nous sommes les élèves les plus avancés d’un dojo ou que nous enseignons, le décalage de niveau avec nos partenaires ou élèves ne permettant pas toujours de révéler nos failles. Il arrive également que notre ego nous pousse à rejeter les raisons de notre échec technique sur le travail de notre partenaire, et bien que cela puisse parfois être le cas dans une situation d’étude décomposée, il est important de se détacher de ce sentiment en considérant que quelque soit notre partenaire notre technique doit fonctionner SI elle a lieu d’être.

Au final, peu importe notre niveau, nous avons toujours des détails à améliorer. En cela réside une partie de l’entrainement, s’attacher à prendre conscience de la vulnérabilité de nos actions en vue d’une recherche constante d’amélioration.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s