Tokyo, la ville phénix

À l’origine petit village de pêcheurs dénommé Edo,  江戸, signifiant littéralement « porte de la rivière » ou « porte de la baie », elle adoptera le nom de Tokyo, 東京, en 1868 avec la restauration de l’Empire, par opposition à la ville de Kyoto, l’ancienne capitale. Elle se développe considérablement durant l’air Edo et devient l’une des villes les plus peuplées au monde à la fin du XVIII° siècle, avec une population de près d’un million d’habitants. Son extension de cessera de croire au cours des derniers siècles avec aujourd’hui environ 13 millions de Tokyoïtes et 40 millions d’habitants dans l’agglomération. Devenue l’une des mégalopoles les plus densément peuplées au monde, elle est en réalité une préfecture, Tōkyō-to, 東京都 regroupant pas moins de 23 grands arrondissements.

20130511_144239

Maquette de la ville d’Edo, musée d’Edo-Tokyo, à Tokyo, archive personnelle

Capitale administrative du Japon, Tokyo est la ville la plus visitée du Japon. Ville des superlatifs, symbole de modernité, Tokyo fascine tant pour ces activités économiques que son foisonnement culture. Poumon économique du Japon, Tokyo a su associer avec subtilité modernité et tradition, offrant aux voyageurs une incroyable variété de paysages permettant en l’espace d’un instant de quitter l’asphalte pour ses jardins et temples, vous donnant parfois l’impression de replonger au cœur de cette culture ancestrale.

Lorsque l’on s’y promène, il est difficile d’imaginer qu’il y a un peu plus de cent ans, le Japon sortait d’une longue période médiévale mais également qu’elle fut soumise à nombre de catastrophes (bombardements, catastrophes naturelles). Et c’est l’un des aspects que j’ai apprécié au cours de mon voyage car c’est une ville ne laissant rien paraître de ces évènements ayant toujours eu la capacité à s’adapter, rebondir en toutes circonstances et renaître de ces centres pour aller de l’avant. Une capacité que l’on retrouve chez de nombreux grands adeptes et qui me semble être au cœur de la pratique des Budos.

Tokyo

Pour en découvrir un peu plus sur cette ville de charme, je vous propose de visionner ce court reportage intitulé « Tokyo, la ville phénix »:

Publicités

Une réflexion sur “Tokyo, la ville phénix

  1. Pingback: Kyōto, the spirit of Japan: projet cinématographique by Alan Algee | Budo Musha Shugyo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s