Muhammad Ali, « The Greatest »

Nous arrivons à la moitié de cette année 2016 que l’on surnomme déjà l’année meurtrière avec ça vague de disparition d’icônes internationales. L’univers du sport n’y aura pas échappé avec la disparition, hier soir, de Muhammad Ali âgé de 74 ans. Surnommé « The Greatest », il fut la source d’inspiration de milliers de personnes, dont je fais partie, tant pour ces qualités de sportives et artistiques que ses phrases chocs et engagées en faveur du mouvement américain contre la ségrégation et l’émancipation culturelle des « personnes de couleur ».

muhammad_ali4_0

Couronné sportif du siècle par Sports Illustrated puis personnalité du siècle par la BBC, il reçut également la médaille de la Paix en 2005. Avec un palmarès de 56 victoires, dont 37 par KO et seulement 5 défaites, il devint une icône populaire. Il fut notamment connu pour sa personnalité provocatrice, son goût du spectacle et son style de boxe peu orthodoxe dont  le slogan était « vole comme un papillon, pique comme l’abeille, oh, et vas-y cogne mon gars, cogne ! » qu’il incarna tout au long de sa carrière tant sur le ring que dans sa vie privée.

À l’heure où les moments de gloire de la boxe semblent être loin derrière nous, dépassés par les nouvelles mouvances des sports de combat spectacle, il est certainement le sportif ayant marqué le plus de génération.

mohamed-ali-licone-de-toute-une-communaute_i

De la pratique sportive à l’art de la Boxe

Bien que ça carrière fût terminée lorsque j’ai débuté les arts martiaux, je me revois encore passer des heures en rentrant de l’entrainement à visionner et analyser ces combats. Je le regardais avec mes yeux d’enfants, émerveillé par sa virtuosité, son sang-froid, sa science du combat, et j’avoue avoir gardé ce regard candide lorsque j’ai l’occasion de voir quelques images et photos de ses combats. De nombreux grands boxeurs ont existé et verront certainement le jour, mais peu parmi eux firent de leur pratique un art. Il reste pour moi l’un des plus grands, pour ne pas dire « Le » plus grand et l’exemple même de l’expression artistique de la boxe.

QTG3v8l

Rentré dans la légende de son vivant, l’histoire de Muhammad Ali c’est un destin qui inspire, dont on fait des romans, des films. C’est un destin ayant connu le sommet de la scène internationale, la déchéance, la reconquête, la maladie. Un homme avant tout, avec ses qualités et ses défauts. Un homme aimé, idolâtré, redouté et parfois détesté. Un homme séduisant, au panache inégalé, fort, arrogant, provocateur au destin hors du commun. « Un mélange inimitable de grâce, d’insolence, d’intelligence et de ruse » tel que l’avait écrit Joyce Carl Oates.  Aujourd’hui disparu, c’est bien plus qu’une icône populaire de plus qui s’éteint. C’est un symbole de lutte, de réussite, d’expression et de liberté qui  s’est envolé « comme un papillon » mais continuera de piquer « comme une abeille » les esprits des générations à venir. Merci pour tout…

mohame-ali-photo-10

N’abandonne pas. Endure maintenant et vis le restant de ta vie en tant que champion.

Seul l’homme qui sait ce que c’est d’être vaincu peut atteindre le plus profond de son âme et revenir avec le supplément de force qu’il faut pour gagner.

Ce qui me fait constamment avancer, ce sont mes objectifs.

La lutte est gagnée ou perdue loin des témoins – derrière les lignes, dans le gymnase et là-bas sur la route, bien avant que je danse sous ces lumières.

Je sais où je vais, je connais la vérité et je n’ai pas à être ce que vous voulez que je sois. Je suis libre d’être ce que je veux.

Je détestais chaque minute de mes entraînements, mais je me disais : N’abandonne pas. Souffre maintenant et vis le reste de ta vie comme un champion.

Impossible n’est rien qu’une excuse avancée par ceux qui trouvent plus facile de vivre dans le monde qui leur a été légué plutôt que de chercher en eux la force de le changer. Impossible n’est pas un fait, c’est une opinion. Impossible n’est pas une fatalité, c’est un défi. Impossible est provisoire. Impossible n’est rien.

AQS+Enjoy

Publicités

Une réflexion sur “Muhammad Ali, « The Greatest »

  1. Pingback: Khalila Ali, exemple et humilité d’une combattante de l’ombre: un témoignage émouvant | Budo Musha Shugyo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s