Hubert Maillard de la Morandais, élargir sa vision et ne renier aucun style

Hubert Maillard de la Morandais est un pratiquant que j’ai rencontré pour la première fois lors d’un stage que je donnais chez Taro Ochiai, puis à Albi chez Simon Pujol. J’ai ensuite eu l’occasion de le rencontrer à l’un des stages de Léo Tamaki.

Hubert Maillard

Hubert Maillard de la Morandais

Pratiquant passionné, Hubert fait partie de ces pratiquants curieux de découvrir et faire de nouvelles rencontres martiales. Avec plus de 25 ans de pratique, il cumule une expérience dans plusieurs disciplines dont le Judo et le Ju Jitsu (1er Dan), le Karaté (2ème Dan), l’Aïkido, la Boxe française et le Yoseikan Budo.

Il a en outre suivi Jean François Demoulin, un expert incontournable du Yoseikan Budo. Vice Champion de France de Karaté Jitsu et 3ème au France en binôme, Hubert a suivi de nombreux Senseï en stage, tel que Jacques Tapol, Leo Tamaki, Hino Senseï, Mochizuki Senseï ou encore Fabricio Werdum en MMA.

championnat-karate-jitsu-mars-2006

C’est un pratiquant pour qui j’ai beaucoup de respect et dont l’ouverture me touche. J’apprécie nos rencontres et nos échanges qui sont toujours d’une grande richesse.

Alors que beaucoup de pratiquants se referment sur leur discipline, il fait partie de ceux qui ne jugent pas les autres courants et s’intéressent à tout ce qui pourrait lui offrir de nouvelles pistes de réflexion. Une démarche qui est également celle qui m’a été enseignée par Jean Luc Dureisseix Senseï, Mochizuki Hiroo Senseï et Léo Tamaki Senseï.

« Je vous engage à élargir votre vision et ne renier aucun style en distinguant bien leurs points forts et leurs lacunes (ils en ont tous), principalement tactiques et stratégiques. Cela vous évitera de vous bercer d’illusions, de vous renforcer au lieu de vous fragiliser en prenant conscience des avantages et des inconvénients de votre propre style. » Extrait du livre, « L’art Martial, une voie d’accomplissement personnel », par Huber Maillard de la MORANDAIS

developpement-personnel-livre-fin6-couverture-page-001-1

 

Pour ceux qui seraient intéressés par son travail, je vous invite à vous rendre à son dojo privé de VILLENAVE D’ORNON, qui ouvrira ses portes ce début octobre 🙂

Publicités

4 réflexions sur “Hubert Maillard de la Morandais, élargir sa vision et ne renier aucun style

  1. Merci Alex pour ton témoignage qui me touche particulièrement. L’étude du Budo est une voie multiple qui me permet à chaque fois de rencontrer des pratiquants comme toi, amoureux sincères de leur art, chercheurs avant tout pour mieux comprendre le monde qui les entoure tout en développant leurs vertus humaines pour mieux y participer. A bientôt j’espère sur les tatamis ou en dehors 😉 ma porte te sera ouverte en toute occasion si tu es de passage à Bordeaux.

    • Salut Hubert,

      Je partage le même avis que toi sur l’étude des Budos, et j’espère que l’ouverture de ton dojo sera accompagnée de multiples découvertes, tant sur le plan martial qu’humain 🙂
      Je prends note, dès que je suis dans le coin, je viendrai te voir avec grand plaisir 😉
      A bientôt,

      Amicalement,
      Alex

    • Bonjour Mr Perez,

      Tout d’abord merci pour votre lecture et votre participation. Effectivement si l’on part du principe que la tenue officielle du Yoseikan Budo est : veste bleue, pantalon blanc/rayé bleu et ceinture blanche/bleue, on peut considérer qu’il y a erreur.

      Néanmoins avant de porter un jugement sur la tenue, je préfère connaître le contexte de la prise de vue (que je ne connais pas) ainsi que les raisons pour lesquelles la ceinture, sur la photo, est différente de celle du Yoseikan Budo. Personnellement, c’est un détail auquel je n’avais pas prêté attention. A cela plusieurs raisons.

      La première étant que je suis peu attaché à la tenue réglementaire puisque traditionnellement, à l’époque des Samouraï, il n’y avait pas de tenues réglementaires pour les guerriers où membre d’un dojo. Les Hakama étaient souvent à motifs et couleurs très variés. Les gens venaient pratiquer avec leurs vêtements de tous les jours, ce qui explique le type de saisie de certains katas traditionnels, qui perdent du sens avec les Keiko Gi de notre temps.

      Bien évidemment, il va de soi qu’un pratiquant assidu ait sur lui un kimono. Pour ce qui est des couleurs, je trouve que cela importe peu, du moment que l’élève pratique sérieusement et trouve un intérêt à venir au dojo.

      Si l’on regarde certaines démonstrations d’O Senseï, on constate qu’il pratiquait parfois en tenue traditionnelle et non en tenue d’Aïkidoka (si l’on part du principe qu’il existe une tenue spécifique aux Aïkidoka). Pour autant, est ce que cela enlève de la valeur à la démonstration ou l’homme qui est sous la tenue ? Je ne crois pas, mais il s’agit seulement de mon avis.

      Il existe également des vidéos de Minoru Mochizuki pratiquant l’Aïkido en tenue de Judo avec une ceinture blanche/rouge, à une période où l’école Yoseikan n’existait pas encore. Pour autant, aucune critique ne lui a été faite de ce sujet. On voit également beaucoup de vidéo de Noro Senseï pratiquer l’Aïkido en Hakama Jupe Blanc avec un Obi blanc/rouge. Il faut savoir que les Hakama Jupe était traditionnellement porté par de femmes et que la ceinture blanche et rouge n’existe pas en aïkido. Pourtant cela n’enlevait rien à la pratique de Noro Senseï qui est de loin la personne dont les démonstrations m’ont le plus fasciné!

      Aujourd’hui il m’arrive régulièrement de pratiquer avec ma ceinture de Yoseikan Budo, bien que je ne porte plus le Keiko Gi pour me fondre dans la foule des Aïkidoka. Pourtant, bien que l’on m’est posé la question du pourquoi, je n’ai jamais eu de critique vis-à-vis de cela. Je tiens à garder cette ceinture, peut être pour des raisons sentimentales ou pour ne pas oublier d’où je viens. Pourtant le monde de l’Aïkido est à mes yeux beaucoup plus fermé que celui du Yoseikan Budo.

      Le système de ceinture a en outre été mis en place pour les occidentaux, qui avaient besoin de repères par rapport aux grades. Voyons cela comme une sorte de récompense, qui je trouve, n’existe pas en Yoseikan Budo. Que l’on soit débutant ou confirmé, tous le monde porte la même ceinture, et je trouve cela appréciable. Néanmoins une ceinture n’a de valeur que pour celui qui lui en donne, et je ne donne donc aucune valeur au port de la ceinture. Sans doute un enseignement que j’ai gardé de mon enseignant de Yoseikan Budo, que j’ai certainement mal compris.

      Même si je comprends votre mécontentement, je crois que la tenue la plus importante est avant tout celle de l’étiquette et du respect de la transmission. Je suis très peu regardant sur la tenue vestimentaire, peut être est-ce un défaut, mais très regardant sur l’attitude des pratiquants, leurs façon de transmettre, de communiquer, leur respect de l’étiquette et de la politesse, ainsi que la sincérité dans la pratique, qui sont à mon sens des qualités. Bien plus que le grade inscrit sur le papier ou la tenue vestimentaire.

      J’ai apprécié la qualité de votre travail à plusieurs reprises, notamment de ce que j’en ai vu sur Youtube. Personnellement, que vous ayez montré ce travail avec un haut de kimono blanc, bleu, rouge ou une ceinture blanche, noir ou rose, cela n’aurez eu aucune importance à mes yeux. J’ai reconnu en vous le travail et l’enseignement spécifique du Yoseikan, et la tenue n’aurait en aucun cas altéré mon jugement, car ce qui fait l’homme ou le pratiquant est avant tout l’homme lui-même et non la façon dont il se vêtit.

      Voici quelques liens, portant sur la tenue vestimentaire :

      http://www.leotamaki.com/article-29588693.html
      http://www.leotamaki.com/article-mais-pourquoi-porte-t-il-un-hakama-blanc-112033066.html
      http://www.leotamaki.com/article-hakama-blanc-suite-112168101.html

      En vous souhaitant une belle saison de pratique 2014-2015,
      Cordialement,

      Alex

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s