Mike Tyson, de la gloire au sommet

Beaucoup de sportifs rencontrent la gloire et tombent dans l’oubli. Parmi eux certains marquent l’histoire du sport dépassant les carcans de leur discipline. Figure emblématique de la boxe, Mike Tyson fait partie de cette poignée de sportifs qui ont marqué toute une génération.

white_gloves_stare_boxing_mike_tyson_knockout_m20457

Surnommé Iron Mike pour son style bien à lui, sa puissance, connu pour son talent mais aussi ses dérapages, il est devenu un personnage médiatique incontournable du XXème siècle.

Une enfance difficile, une mère alcoolique, un père absent, il cumule dès l’âge de 13 ans plus d’une trentaine d’arrestations. Il écrit dans son autobiographie « Voilà dans quel environnement j’ai grandi, un environnement où les gens qui s’aiment se cognent dessus et pissent le sang. Ils s’aiment tellement qu’ils se donnent des coups de couteau. Merde, j’avais une trouille bleue dans mon propre foyer« .

C’est en maison de correction qu’il fit la rencontre de l’art noble. Un début de carrière prometteur, remportant ses 19 premiers combats par KO dont 12 durant la première reprise. Il remporte le titre de champion du monde à l’âge de 20ans. Une machine que rien ne pouvait arrêter, Mike Tyson est rapidement devenu un symbole de réussite pour les jeunes des ghettos.

Pourtant, derrière cette montagne de 1,78m pour 100kg de muscles, se cachait bien des démons qui l’entrainèrent progressivement du succès à la prison. Un  homme qu’un certain nombre de personnes regardèrent avec admiration pour ensuite le blâmer pour ses déboires et excès de violence. Alors que pour beaucoup, il est devenu l’image de l’exemple à ne pas suivre, il revient aujourd’hui sur le devant de la scène avec la sortie de son livre autobiographique.

Succès, drogue, alcool, sexe, problème avec la justice… rien n’est caché. Mike Tyson nous raconte son parcours, se donnant bien souvent le mauvais rôle. Allant jusqu’à avouer sa récente rechute, son livre nous permet de rentrer dans l’intimité d’un géant que la vie n’a pas épargné.

couverture-bio-tyson_0

En direction du sommet, la voie de la guérison

J’ai été extrêmement touché par cet écrit, constituant un véritable enseignement. Nous exposant son long parcours vers la guérison, il ne cherche pas à se justifier mais à donner toute la vérité. Car malgré l’attitude et les choix qu’il a adopté au cours de sa vie, il ne cherche pas le pardon et les excuses, il reste authentique.

Faire des erreurs est une chose dont tout le monde a fait l’objet mais combien sommes-nous à chercher une justification voire repousser la faute sur autrui ?

Regarder sa vie avec du recul, assumer ses choix, bons ou mauvais, n’est pas permis à tout le monde. Géant de la boxe, il est avant tout un homme et réalise avec brio une introspection qui m’a scotché tout au long de l’ouvrage. Bien qu’il reste une légende de la boxe, il est aujourd’hui bien plus. Un homme qui recherche la voie de la guérison, la voie de l’élévation de sa personne réalisant une autocritique admirable, refusant de se limiter à la façon dont il a toujours vécu.

« Changer », un mot si simple et pourtant si complexe. S’analyser, se rendre compte de sa personne, de ses erreurs et, plus que tout, chercher à grandir, voilà pour moi ce qui définit la grandeur d’un homme. Car bien plus que d’y arriver c’est la prise de conscience et la recherche perpétuelle d’évolution de soi qui me semble être au cœur de la notion de vie et de mort. Car au final le plus beau des combats semble celui contre soi, ses propres démons. Sans doute l’une des clés pour atteindre notre propre sommet…

603693-publicity-photo-shows-former-boxer-mike-tyson-holding-a-pigeon-on-the-set-of-his-six-part-documentar

Je vous incite à lire ce bel article qui résume en quelques lignes ce livre, dont je conseille la lecture 🙂

Publicités

5 réflexions sur “Mike Tyson, de la gloire au sommet

  1. Je suis en train de le lire…. C’est vrai que c’est touchant. Il me reste encore 200 pages à lire. Oui c’est sur qu’il fait une bel introspection de lui même.

    • Salut Anthony,

      Un très bel ouvrage, que je pense relire dans peu de temps^^. L’introspection n’est pas une chose évidente, et lorsque les mots se transforment en encre, cela me touche tout particulièrement, car bien plus que la parole, les mots ne s’envolent pas, ils restent là, témoin d’un moment de notre vie. C’est quelque chose que je trouve beau et admire, de la part de Mike Tyson, surtout quand on découvre sa vie dans cette ouvrage… Cela n’a pas du être simple pour lui.

      Bonne soirée,
      Alex

  2. Merci pour la découverte 🙂 moi qui suis très réticente à lire des autobiographie, tu m’as donné envie de lire celle-ci !

  3. Pingback: Miyamoto Musashi, maître de sabre japonais du XVIIème siècle. L’homme et l’oeuvre, mythe et réalité. Tokitsu Kenji | Budo Musha Shugyo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s