Pose des appuis dans la pratique… regard sur les Tarahumaras, une tribut mexicaine

Bien que la première chose qui m’amena à pousser la porte de mon premier dojo fut le combat et la notion de dualité, aujourd’hui, après avoir passer avoir passé 3/4 de ma vie sur les tatamis, j’apprends à découvrir des notions beaucoup plus importantes à mes yeux tel que le travail sur le corps, le ressenti et la relation au monde.

Le corps, photo de Pierre Corratgé

Le corps, photo de Pierre Corratgé

A travers la pratique des différents Senseï que j’ai pu rencontrer, tel que Kono Yoshinori, Hino Akira, Hiroo Mochizuki, Kuroda Tetsuzan ou encore Akuzawa Minoru, une chose a toujours attiré mon attention. Il s’agit de la pose du pied sur le sol.

Dans certaines pratiques, la pose se fait sur le talon, dans d’autres sur la plante du pied mais il existe également des méthodes qui utilisent une pose du pied à plat et même des personnes utilisant toutes ces façons en fonction du contexte.

Les façons d’utiliser le corps sont multiples et il est en général la conséquence de différentes finalités. S’ancrer dans le sol pour avoir une position solide et stable, flotter sur le sol pour avoir une pose légère offrant la possibilité de se mouvoir très rapidement à tout moment… Pour moi il n’y a pas de méthode plus ou moins valable, il n’y a que des choix, des voies différentes que chacun choisi d’emprunter en fonction de sa vision actuelle du monde.

marche-pieds-nus-au-sol

La course à pied dans une tribu mexicaine, les Tarahumaras

Également passionné de nature et des activités de montagne, un de mes meilleurs amis, Florent, pratique le Trail. C’est une personne que j’admire beaucoup de par son tempérament mais également par cette activité qu’il pratique malgré son jeune âge.

Florent lors de l'une de ses sorties Trail

Florent lors de l’une de ses sorties Trail

Le Trail est une activité de course en milieu naturel et accidenté se réalisant la plupart du temps en montagne sur des distances de 20 à 200 km, voir plus. Réalisant une dizaine de Trail chaque année, dont plusieurs sorties par semaine de 20 à 30km en nature, il m’a fait découvrir une vidéo, à la suite d’une discussion que nous avons eu au sujet de la course à pied et de la pose des appuis. Ce qui est intéressant c’est que de par notre pratique totalement différente, nos avis se rejoignaient et nos échanges nous ont apporté à chacun un plus dans notre pratique.

La video est une interview de Killian Jornet, multiple recordman de l’ultra Trail du Mont Blanc (170 km en 20 h 36 min 43 s) mais également de la traversée du GR20 en Corse, de la montée-descente du Mont Olympe. Il nous présente le livre « Born To Run »  de Christopher McDougall, qui traite de la course à pied dans une tribu mexicaine, les Tarahumaras.

Scott Jurek et Arnulfo Quimare

Scott Jurek et Arnulfo Quimare

Cette tribu est parvenue à rester relativement préservée du monde extérieur et possède la caractéristique de courir chaque jour des distances incroyables… en sandales. Courir fait partie intégrante de leurs traditions et de leurs jeux.

kilian-jornet_01

Killian Jornet

Le minimalisme est une activité prenant de plus en plus d’ampleur, permettant un travail sur la pose des appuis et un retour sur les sensations du pied lors des déplacements. Killian Jornet nous parle de cette tribu en comparant la pose des appuis entre la déformation de la course liée aux chaussures running et la pose des appuis au sein de cette tribu ne possédant que des sandales pour courir.

 

Photo-2

Publicités

2 réflexions sur “Pose des appuis dans la pratique… regard sur les Tarahumaras, une tribut mexicaine

  1. Konbanwa Alex,

    Excellent article! En fait je faisais cela quand j’ étais jeune et maintenant dès que j’ ai la possibilité! C’ est pour cela que la forme de mes pieds est particulière et pose des problèmes pour le choix d’ une paire de chaussures 🙂 Mais surtout a surpris les médecins de la médecine sportive:-)

    Mata ne!
    Jean Luc

    • Konbanwa Jean Luc,

      Le travail en sandale ou pieds nus est une excellent travail sur la pose des appuis et la sensibilité si cela n’est pas fait avec trop d’excès. Je pratique cela régulièrement, notamment la randonnée en Waraji 🙂

      Mata ne,
      Alex

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s