Quel temps au sommet ?

« Le temps nous égare, le temps nous étreint, le temps nous est gare, le temps nous est train. » Jacques Prevert

Le temps est un élément indissociable de la vie et régit, pour la plupart d’entre nous,  notre rapport au monde. Au fil des rencontres, on perçoit que chacun d’entre nous possède un lien particulier avec le temps, une façon propre de l’appréhender.

Petit Mourcherolle, Corrençon en Vercors, Hiver 2012

Depuis quelques années, j’ai pris l’habitude de programmer mes journées afin de pouvoir faire le maximum de chose le plus efficacement possible pour gagner du temps. Un phénomène assez curieux, comme si la vie était trop courte pour réaliser tout ce que l’on désire.

« Le temps s’en va, le temps s’en va, madame;
 Las! Le temps, non, mais nous nous en allons », Pierre de Ronsard

Témoin de la vie, de la mort, spectateur des époques qui s’écoulent indéfiniment comme l’eau d’une rivière. La vie semble parfois être une course effrénée contre le temps.

Je cherche généralement à remplir chaque seconde par une activité, ne consacrant que très peu de temps pour me reposer. Partant du principe que si demain, venait mon heure, je n’aurais rien à regretter car j’aurais été chaque jour au bout de mes envies.

Un sentiment d’accomplissement éphémère qui emprunte la voie d’un terrible paradoxe. Celui de chercher à gagner du temps dans un univers où le temps appartient à un cycle infini…

« Que de temps perdu à gagner du temps! » Paul Moran

 

Harmonie, temps et sérénité

On a tous rencontré une personne capable d’aborder la vie avec sérénité, sachant profiter de chaque instant, de chaque seconde sans être dans une course au temps. Au final, ces personnes ne sont-elles pas les plus riches? Ne vaudrait-il mieux pas chercher à vivre son temps plutôt que rechercher son gain en se dispersant dans de multiples activités?

Je suis loin d’être en harmonie avec le temps et bouge énormément, ayant toujours l’impression de manquer de ces secondes si chères à nos yeux. Il est rare que mon rapport au temps s’apaise. Il existe pourtant des lieux qui me permettent de ressentir un état de sérénité, de calme.

Les questions, l’agitation s’estompent pour laisser place au calme et au sentiment de plénitude.

Il s’agit des moments où je suis sur le tatami et des moments passés en nature, qui sont pour moi intimement liés.

Randonnée Cabane de Bellefond, Printemps 2012

Photo de Rémi Vannier

Les sommets, lieux habités par le temps

J’apprécie particulièrement dans la randonnée ce parallèle qui existe avec les arts. Au pied des monts, on arrive avec notre humeur du jour, nos remises en question, nos doutes. Parfois enfouis en nous, ils s’effacent peu à peu le temps d’une ascension. A mesure qu’elle progresse, ceux-ci se rendent de plus en plus discrets pour progressivement laisser place à une sensation de paix intérieure, de sérénité. Un état où l’harmonie avec ce qui nous entoure, avec la nature, avec le temps se font de plus en plus présent.

Façonné par le temps, poli durant des milliers d’années, on se rend compte qu’au sommet, celui-ci s’efface, laissant place au vide et à l’infiniment grand.

Col de Bellefond, rando printemps 2012

On entend souvent des histoires sur la création de courant religieux ou d’écoles d’arts martiaux qui se seraient réalisées à la suite d’une rencontre entre le fondateur et les Dieux, après un séjour en montagne.

Croyances pour certains, réalités pour d’autres, le fait que les sommets soient habités par le temps n’en reste pas moins une certitude à mes yeux. Une énergie incroyable y règne et celle-ci peut être à la fois bienveillante, et destructrice…

Une énergie incroyable y règne et celle-ci peut être à la fois bienveillante, et destructrice…
Hauteur du Mont Moucherotte, rando 2012

Cela me fait penser au parcours des maîtres dans leurs arts respectifs. Des années de pratique, de remises en question, de doutes, épurés par le temps. Une ascension souvent longue et laborieuse pour petit à petit laisser place à l’éveil, l’harmonie.  Une force incroyable se dégage de leurs êtres, et pourtant une sérénité et une paix intérieure incroyable émane d’eux.

Kuroda Senseï

Que ça soit dans la vie de tous les jours, ou face à l’adversité, leur état de sérénité engendre un état de non-pensé permettant de capter l’essence de l’instant présent sans être perturbé par la peur des notions de vie et de mort engendrées par le temps.

Noro Senseï

Je n’arrive actuellement pas à reproduire cet état dans ma vie quotidienne, mais j’ai le sentiment que la réussite de notre voie personnelle tend vers cet état d’harmonie avec le temps et ce qui nous entoure…

Bien grimper, gravir des sommets, mais en même temps, peu à peu, se sentir à l’unisson de l’altitude. Respirer comme la neige, le rocher, les nuages, les vents. … l’ascension n’a jamais été besogneuse, mais légère et inspirée, comme une belle trajectoire. Le vrai plaisir, à la fois élégant et solide c’est de grimper dans un monde où l’on est accordé.
Gaston Rébuffat

En attendant je continue d’avancer sur les chemins escarpés du temps…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s